Read 1914 - Le Réveil by Teresa Valero Montse Martín Online

1914-le-rveil

La Grande Guerre est aux portes de l'Europe.L'Espagne, neutre, est partagée entre les partisans de l'Entente et ceux de la Triple Alliance... Quel camp choisir. La jeune Maxima rentré chez elle, après trois ans d'absence, au moment même où son père, l'ingénieur Millarengo, se suicide. La découverte d'un miroir caché va lui révéler la double vie de son père, également contrLa Grande Guerre est aux portes de l'Europe.L'Espagne, neutre, est partagée entre les partisans de l'Entente et ceux de la Triple Alliance... Quel camp choisir. La jeune Maxima rentré chez elle, après trois ans d'absence, au moment même où son père, l'ingénieur Millarengo, se suicide. La découverte d'un miroir caché va lui révéler la double vie de son père, également contrebandier d'antiquités à Madrid. Sa mort semble due à une étrange machine, capable de traduire un langage secret vieux de 1500 ans, convoitée à la fois par le mouvement sioniste madrilène, le M16 britannique et l'Alliance......

Title : 1914 - Le Réveil
Author :
Rating :
ISBN : 9782723472807
Format Type : Hardcover
Number of Pages : 56 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

1914 - Le Réveil Reviews

  • Sandra
    2019-03-18 07:44

    Oooh!! Un pequeño descubrimiento maravilloso que me devuelve la fe en la salud del cómic europeo. El guion de Teresa Valero me ha enganchado, y el dibujo de Montse Martín me recuerda el límpido y realista dibujo de los años 80 pero magníficamente actualizado. Lo recomiendo encarecidamente... ¡¡y pido ya la 3ª parte, señores de EDT!!!

  • Palimp
    2019-03-16 12:04

    Producto destinado al gran público y de entretenimientto, sí. Pero de calidad.

  • Romain
    2019-02-16 12:45

    Curiosity shop est aussi le titre d'un roman de Charles Dickens — pour être exact The Old Curiosity Shop qui a été traduit en français par Le Magasin d’antiquités. Le romancier s'était inspiré de la boutique éponyme qui existe toujours à Londres mais qui est devenue depuis un magasin de chaussures. Le livre de Dickens raconte l'histoire d'une jeune orpheline vivant en compagnie de son grand-père dans le fameux magasin. Voilà déjà quelques similitudes avec notre BD. La jeune héroïne de cette série est depuis son plus jeune âge une fervente lectrice de Dickens au grand dam de son père, un ingénieur extrêmement cultivé, qui préférerait qu'elle lise du Platon. Alors qu'elle s'apprête à rentrer chez elle après un long séjour en pension, elle apprend avec effroi qu'il vient de mourir. Sans sa mère, partie depuis longtemps, elle se retrouve orpheline. De retour chez elle pour assister à l'enterrement, certains détails et indices lui mettent la puce à l'oreille, son père n'est peut-être pas mort. C'est peut-être une mise en scène qu'il a orchestré pour se mettre à l'abri d'un danger lié à son travail et à ses recherches. Ou est-ce simplement les divagations d'une jeune fille à l'esprit un peu trop romanesque ? En tout cas, elle est bien résolue à suivre cette piste et se lance à corps perdu dans l'aventure.Comme l'indique le titre de ce tome, l'histoire se déroule en 1914 dans une une Espagne secouée par les débuts de la guerre. Entre les atermoiements liées à l'engagement du pays dans ce conflit et son activité militaire au sein de ses colonies, la situation politique est tendue. Notre jeune héroïne va se retrouver livrée à elle même dans ce Madrid de tous les dangers.Ce personnage féminin qui n'a pas froid aux yeux et qui sait prendre des coups me fait immanquablement penser à Navïs l'héroïne de Sillage — d'ailleurs elles se ressemblent un peu physiquement. Pour continuer dans les comparaisons et même si le sujet n'est pas tout à fait comparable, je n'ai pu m'empêcher de penser à L'ombre du Vent. L'Espagne — bien que la majorité de l'intrigue se déroule à Madrid et non à Barcelone —, l'ambiance générale, le contexte politique difficile et le magasin m'ont rappelé le livre à succès de Carlos Ruiz Zafón.Il y a beaucoup d'action et un peu trop de personnages dès le début — je ne dois pas avoir une mémoire visuelle car j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver. Malgré ce léger manque de clarté, c'est une bonne BD mainstream qui satisfera les fans de belles jeunes filles, de vieux objets, d'énigmes, de cryptographie, d'ésotérisme, d'immortalité, de l'histoire juive — vous voyez il y en a pour tous les goûts. C'est une série qui allie l'action et l'aventure — et peut-être même une histoire d'amour — à un fond assez dense souligné par de nombreuses références. Côté graphique, on en prend plein les yeux. Les dessins sont superbes, très modernes et dynamiques et parfaitement mis en avant par une mise en couleur très réussie.Enfin, c'est assez rare pour le souligner, ce sont deux femmes — des compatriotes de Juanjo Guarnido — qui réalisent le scénario et les dessins de cette série. http://www.aubonroman.com/2011/06/cur...

  • Marc
    2019-03-06 11:05

    Je suis tombé sur cette BD lors d’un de mes nombreux passages chez le libraire, alors que je jetais un œil rapide aux nouveautés du moment. Le grand amateur d’art nouveau que je suis a tout de suite été attiré par l’illustration de couverture. Oui, mais la couverture ne fait pas tout et lorsque j’ouvre une BD, son contenu n’est généralement pas du même niveau et j’ai vite fait de la reposer. Pour celle-ci, ça été tout le contraire, au premier abord, les dessins m’ont plu et si j’ai reposé cette BD, c’était en l’ajoutant à ma wishlist.Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de Maxima, une adolescente au fort caractère qui se fait renvoyer de son pensionnat pour pouvoir retourner auprès de son père, un riche industriel du textile établi à Barcelone. A son arrivée, elle apprend que son père a trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses. Bien décidée à comprendre ce qui s’est passé et voulant échapper à un mariage forcé, elle fuit à Madrid où elle trouvera quelques indices…Autant le dire tout de suite, j’étais particulière enthousiaste à l’idée de lire cette BD mais j’ai énormément peiné à suivre l’histoire. La mise en place du scénario se fait à la façon d’un thriller historique dans lequel de nombreux éléments sont donnés. De plus, ce sont autant de personnages qui font leur apparition dès les premières pages, j’étais immédiatement perdu. Heureusement, la suite est plus facile à suivre, non sans quelques retour en arrière pour se remémorer qui est qui, et l’intrigue est assez prenante. Les 56 pages de ce volume permettent de développer correctement le scénario pour un tout cohérent et, à dire vrai, ce tome se suffit à lui-même.Pour ce qui est des dessins, je n’ai absolument rien à redire, Montse Martin a un style vraiment agréable, maîtrisé et fluide. Ses personnages sont naturels et ses décors très bien travaillés. La mise en couleur m’a parue réussie même si certaines scènes sont traitées de façon un peu trop monochrome.Curiosity Shop 1 n’est donc pas une BD coup de cœur pour moi mais reste, à mon sens, une BD de très bonne qualité avec un scénario travaillé et des dessins qui le sont tout autant.BD lue dans le cadre de l'opération masse critique (Babelio).

  • Heronolen
    2019-03-14 12:49

    Malgré des dessins superbes, j'ai été un peu déçue.L'intrigue m'a un peu perdue et n'a pas réussi à me passionner malgré quelques mystères et des personnages intrigants.Donc le scénario ne m'a pas convaincue mais les dessins sont un bonheur pour les yeux.